DROIT SOCIAL

Le club d’entrainement au droit social RANDORI, a été officiellement lancé le 30 juin 2010 par Mohamed Laqhila et Alain Dumazet les deux derniers présidents du GECIAM, devant de nombreux professionnels avocats, experts comptables, chefs d’entreprises et représentants de l’administration fiscale.

Ce club original, permet la confrontation de compétences multiples autour de sujets libres liés au droit social. Il s’agit d’une initiative du CGA GECIAM, centre de gestion agréé de Marseille créé en 1986 qui compte près de 1200 adhérents.

Ce centre est administré par des adhérents chefs d’entreprises, des membres du syndicat « Experts Comptables et Commissaires aux Comptes de France » et de la CGPME13.

Mohamed Laqhila, président du syndicat ECF et Gérard Mongereau, past-président de la CGPME13 sont administrateurs du GECIAM.

RANDORI est animé par des adhérents de Centre de Gestion Agréé, des Avocats, des Experts-comptables, des Universitaires, des conseillers Prud’hommes, des responsables de la paye, des responsables RH, et par toutes les personnes intéressées par le droit social et la réflexion en communauté.

Le 30 juin 2010, lors de sa présentation, Jean-Daniel Benaich a rendu un brillant hommage à l’avocat Georges Duffo qui avait été le premier séduit par ce club de réflexion et remercié Laurence Nassi-Duffo pour son adhésion à RANDORI et sa présence.

Comme l’avait dit Marc Bollet, l’ancien bâtonnier, Georges Duffo aurait préféré qu’on ne parle pas de lui ou alors pour dire qu’il était différent, car il tenait à sa différence.

Une différence respectueuse, organisée et délicate. Une différence où les valeurs ne s’étalonnent pas par le pouvoir ou l’argent, mais simplement par la grâce, la beauté et l’intelligence.

Fabienne Bendayan-Chetrit, et Emmanuelle Bourdaud, déjà essentielles à la formation des conseillers prud’hommes CGPME13 étaient présentes, ainsi que Joanna Touati, présidente de l’Union des Jeunes Avocats et de nombreux membres de son équipe.

A souligner également la présence active de Gaston Raynaud, ancien président du Conseil de Prud’hommes de Marseille et du GECIAM ainsi que Colette Weizman, Hélène Trebosc, Jacques Benelbaz, Charles Astouric, Jean-marc Eyssautier, Stéphane Houenoussi, Guy Requena, Pierre-yves Borrel, Marc Lavazanian, Daniel Klotz, Philippe Recorbet, Robert Bonrepaux et de nombreux conseillers prud’hommes et chefs d’entreprises dont Philippe Tian, André Sereno, Colette Baude, Christelle Estienne, Thomas Rodriguez, Laurent Ollivier et Christiane Krismer et bien d’autres.

Comme l’a souligné Jean-daniel Benaich, « RANDORI est un club d’entrainement au droit social à sensibilité TPE/PME et ses travaux ne devront jamais porter atteinte aux droits fondamentaux des salariés. L’esprit RANDORI doit s’inscrire dans le cadre d’une démarche de réflexion de haut niveau et honorer la cause entrepreneuriale.

Ce qui permettait à Mohamed Laqhila de présenter naturellement l’intervenant du jour, grand spécialiste du droit social qui vient de rendre un rapport au gouvernement sur les pistes de refondation du droit social en France.

Selon Maitre Jacques Barthelemy il convient d’améliorer et développer le dialogue social, d’élargir le champ d’exercice du droit contractuel, de rendre plus efficace le traitement des conflits et du non respect du droit social et de sécuriser les parcours professionnels pour concilier protection des travailleurs et efficacité économique.

Une grande leçon de lucidité et de savoir faire qui s’est terminée par les questions de la salle et une séance de dédicace de son dernier ouvrage, « Evolution du droit social » Editions Lamy.

Pour rejoindre les membres de randori, postulez à info@randori.fr

EN BREF

A été lancé le 30 Juin 2010
La première intervention a été faite par Jacques BARTHELEMY.
Le club RANDORI est le club du CGA GECIAM.

L’objectif de l’entraînement est de réduire la lenteur, de renforcer le corps et de polir l’esprit.

Morihei Ueshiba.